ACTUALITES 

par Vincent Cascailh

PING i525 : Tout en puissance !

Jouer une canne de moins… c’est la promesse de la marque californienne.
Le sponsor du joueur sud-africain Louis Oosthuizen revient cette fois avec une intention particulière concernant le remplaçant du i500 : la puissance !

Le i525 a été élaboré à partir de deux aciers. La face de club est forgée à partir du maraging, un acier haut de gamme réputé pour son aptitude à maximiser la vitesse de balle à la sortie du club et associé à l’acier 17-4, c’est-à-dire l’acier inoxydable.
Un polymère injecté à l’arrière de la face de club permet d’adoucir la sensation de frappe tout en améliorant la sonorité du club, propriété particulière de PING.
Ce club se voit renforcé de tungstène. Son positionnement sur le contour de la face de club accroît sa tolérance par une meilleure stabilité dans l’espace grâce à cet ajout de masse.
La marque a poursuivi dans l’utilisation de la technologie Micromax, héritée de son jeune prédécesseur, le i59, en l’appliquant à ces i525. Il s’agit d’un usinage de haute précision établi dans le but de resserrer l’espace entre les stries. La marque a pu ainsi en insérer quatre de plus par club. Une façon classique de traiter le problème des “flies”, récurrents sur les coups joués du rough avec feu les i500.

Ces i525 seront disponibles à partir de 219 € l’unité pour un shaft acier et 231 € pour celui en carbone.

Fers LTDx COBRA : La technologie au service de la puissance

En ce début d’année 2022, COBRA cherche à frapper loin et cette nouvelle gamme de fers se veut fidèle à cette devise.. 

Après les nouveaux drivers de la marque, évoqués dans nos colonnes, c’est au tour des fers qui eux aussi, ont vu leur gamme être baptisée du sigle LTD, pour « LONG TOTAL DISTANCE ». 

Cobra a mis au point deux technologies novatrices, la PWR-COR multicouche et la PWRSHELL. 

La technologie PWR-COR s’appuie sur une injection de polymère derrière la face de club en l’associant à une tige en acier flottante et séparée des composants qui l’entourent. L’objectif est clair : abaisser le poids de la tête de club tout en améliorant le potentiel de sa flexibilité. Cette technologie est associée à la PWRSHELL, une masse en forme de L faisant le lien entre l’arrière de la face du club et la semelle. 

Tom Olsavsky, VP R&D de Cobra Golf nous précise la philosophie de ces clubs : 

« Ce système flexible nous donne plus de vitesse, un lancement plus élevé et moins d’effets. Nous gagnons en tolérance tout en gardant le centre de gravité bas. Nous obtenons un peu plus de déflexion, ce qui adoucit l’impact et lui permet de partir avec plus de vitesse. » 

Au-delà de ces technologies abouties, COBRA laisse derrière elle l’acier inoxydable 17-4 pour adopter l’acier 431 réputé pour son pouvoir de flexibilité. Par sa douceur, il offrira à ses joueurs, la possibilité d’être travaillé et ajusté selon leurs convenances et attentes ( + ou – 4 degrés). 

Si nous doutions du positionnement de la gamme COBRA pour cette année 2022, ils est maintenant clair : Power first ! 

Drivers LTDx, LTDxLS et LTDx Max Cobra : L’innovation au service de la performance

LTD signifiant « Long Total Distance », l’objectif ne pouvait être plus clair : le gain de yards ! 

Une appellation qui rappellera, aux aficionados de la marque, le succès que rencontra la première gamme LTD sortie en 2016. Selon Tom Olsavsky, VP R&D de chez Cobra Golf, le travail mené sur le centre de gravité couplé à l’augmentation de la tolérance du club grâce à l’intelligence artificielle font de ce driver, la plus belle réussite technologique jamais réalisée. 

Les trois modèles seront équipés de la HOT Face Technology, une face de club établie par l’IA permettant d’augmenter aussi bien la taille du sweetspot que d’améliorer la tolérance de la face de club et rendue possible par une construction multi-matériaux. La PWR-COR est quant à elle, une technologie permettant d’optimiser l’équilibrage des masses. 

Le LTDx est le driver le plus polyvalent de la gamme permettant aux joueurs d’allier puissance, tolérance et travail de trajectoire. Ces qualités sont notamment rendues possible par une neutralité du centre de gravité et un moment d’inertie accru. 

Le LTD MAX, par la possibilité de positionner des masses au talon du club, conviendra aux joueurs recherchant de la tolérance voire des trajectoires de balles en draw. 

Le LTD LS s’adressera aux meilleurs joueurs, à la vitesse de swing élevée préférant l’ajout de masse à l’avant de la tête de club visant des trajectoires perforantes et travaillées. 

Les trois modèles seront disponibles sur le marché le 11 février au prix de 499 euros.

WILSON TRIAD : Objectif moins de 80 !

Située entre la DUOSOFT+, balle à faible compression pour une douceur inégalée et la STAFF MODEL, balle destinée aux meilleurs joueurs, c’est au cœur du marché que Wilson s’adresse en lui promettant de passer sous la barre des 80 avec sa dernière innovation, une balle en 3 pièces : la WILSON TRIAD. 

Quand on parle de Wilson, ce n’est généralement pas au sujet d’un coup marketing bien loin des attentes des meilleurs joueurs mais plutôt du côté des innovations les plus abouties et cette balle WILSON TRIAD – après les succès fulgurants des fers D7, des Staff Model CB et Staff Model Blade – en est l’illustration.

MOI – Toucher – Roule : les ingrédients du succès

Dans « Le Petit Livre Rouge d’Harvey Pennick » le célèbre professeur de golf texan mentionne les clubs qui selon lui, sont les plus importants pour performer : le driver, les wedges et le putter. Qu’en est-il des qualités les plus importantes de la balle ? Les ingénieurs de Wilson se sont chargés d’y répondre.

Par sa technologie T3 et son travail sur l’homogénéité de la densité entre le noyau et la couverture de la balle, c’est un coup triple : une diminution du taux de spin, une augmentation du Moment d’Inertie (MOI) obtenues au driver et un équilibrage optimal permettant une roule inégalée sur les greens. Il était évident que nous ne pouvions terminer de dévoiler la recette de la WILSON TRIAD sans aborder l’excellent travail établi sur l’enveloppe ultra fine en uréthane, une coque à haut coefficient de friction améliorant considérablement l’adhérence sur la face de club permettant ainsi une plus grande précision lors des attaques des drapeaux. 

La Wilson TRIAD sera disponible à partir du mois de Mars pour un prix public de 44,99 € la douzaine.

Drivers MIZUNO ST-X 220 & ST-Z 220 : Des nouveautés attendues

Mizuno, marque référente dans l’art de faire résonner en nous l’amour d’un toucher singulier issu des forges japonaises, nous présente ses dernières innovations : les drivers ST-X 220 et ST-Z 220.

 

L’excellence dans la continuité

Ces dernières années, les gammes ST 190 et 200 avaient fait forte impression aussi bien dans les colonnes d’Avisgolf que dans les mains des joueurs. L’utilisation du titane bêta forgé SAT 2041 (Super Alliage Titane) permettait notamment à la face de club d’allier solidité, résistance à l’impact et flexibilité. En d’autres termes, une puissance accrue pour une durée de vie théoriquement plus importante que celle de ses concurrents directs. 

Par ailleurs, nous connaissons tous l’importance du moment d’inertie (MOI) et tout particulièrement lorsque nous parlons du driver. 

Sur ces nouvelles versions, les ingénieurs japonais ont déployé tout leur savoir-faire pour améliorer la stabilité du club dans l’espace ainsi que la résistance de la face du club aux coups décentrés. En quelques chiffres, la zone de frappe, sans altérer les performances des trajectoires de balles, est supérieure de 20 % sur le ST Z 220 et de 30 % sur le ST X 220, par rapport aux modèles précédents. Pari Réussi !

La performance par le respect des lois physiques

C’est grâce aux lois de la physique de la collision des masses que ces nouveaux drivers séduiront les amoureux de la marque mais pas uniquement… Le ST X 220, par un travail sur la masse située au talon, est plutôt conçu pour les joueurs à la recherche de maniabilité et de tolérance, tandis que les joueurs qui ne souhaitent aucune compensation mais une retranscription exacte du vol de balle selon leur type de swing, se porteront sur le ST-Z 220. Ce dernier, par le positionnement d’une masse centrée à l’arrière de la tête de club facilitera, cependant, l’élévation de la balle. Un choix pertinent pour les joueurs recherchant performance, tolérance et confort de jeu.

Un aboutissement très attendu

Ces versions ST X 220 et ST Z 220 sont le fruit d’un long travail mené par les ingénieurs de la marque. Elles s’annoncent, cette année encore, comme une réussite dans la catégorie des drivers à la fois puissants, maniables et tolérants. Un véritable tour de force de la part de MIZUNO qui respecte une fois de plus un ADN qui a donné ses lettres de noblesse à la marque.