TITLEIST Trufeel : un adieu DT !

Octobre 2019

Le plus grand fabricant de balles au monde abandonne l’appellation DT qui a estampillé ses balles pendant des décennies. Il s’agirait du nom de produit ayant le plus duré dans l’industrie du golf… Et c’est d’une page blanche que le fabricant est reparti pour lutter contre une concurrence qui grignote, année après année, ses parts de marché sur ce segment. La nouvelle balle s’appelle TRUFEEL: la balle “deux pièces” qui veut réconcilier le toucher, la distance et le portefeuille du golfeur moderne. La formule retenue pour y parvenir : un noyau profitant de la technologie Trutouch Core, c’est à dire à faible compression pour convenir à toutes les vitesses de swing (et surtout les faibles vitesses!), une enveloppe issue de la technologie Truflex, qui offre des sensations de grande souplesse (maîtrise maison des polymères), et un design Trufit Aérodynamics, asymétrique, qui devrait permettre une meilleure stabilité de la balle dans le vent et augmenter sa portée. La TRUFEEL est désormais disponible en France. Son tarif USA est de 23$ la douzaine.

MIURA MB-101 : le réveil des lames pour joueurs exigeants.

Octobre 2019

On pourrait imaginer qu’une lame reste une lame et que les évolutions dans cette gamme de clubs ne permettent que peu changements. Pourtant, 6 ans après avoir sorti sa dernière série dans ce segment, MIURA maintient le contraire et le prouve. Ainsi son nouveau modèle, le MB-101, possède une tête de club encore plus compacte pour plus de concentration, de puissance et de feed-back, une semelle qui permet au club de reposer beaucoup mieux (c’était l’un des reproches récurrents de la dernière série), et surtout une ligne qui permet au hosel et à la top-line du club de sembler pris dans le même mouvement de matière, c’est à dire d’acier au carbone S25C, qui est l’un des plus doux qui soient.

La canne est un outil pour esthète-manieur de balles qui débourseront 280$ par fer pour acquérir l’outil qui est évidemment forgé.

KIRKLAND SIGNATURE 2019 : la fin du parcours?

Octobre 2019

Cela se produit si rarement que l’on a oublié la dernière fois où cela s’est passé. La grande enseigne américaine COTSCO, propriétaire d’un certain nombre de marques de produits de golf de second ordre, a dédommagé de la totalité du montant de leur achat tous les acquéreurs de la dernière version de la balle 4 pièces KIRKLAND Signature dont la mouture 2016 avait remporté un beau succès. Pire encore : le distributeur n’a même pas demandé le retour des balles concernées qui sont restées la propriété de leurs acheteurs. L’objet du litige : l’enveloppe de ces balles qui aurait comme une tendance à se couper très (trop) rapidement et la rendrait inutilisable, lui valant ainsi un 2 sur 5 selon les estimations des joueurs. Une catastrophe financière pour COTSCO qui a heureusement les reins solides et la fin probable d’une marque sur laquelle de nombreux acteurs du monde golfique (et du reviewing) avaient misé.

FERS HONMA XP-1 : Hollow body ou Cavity Back? Les deux mon capitaine!

Octobre 2019

Le fabricant haut de gamme Japonais a dévoilé ses clubs “tous niveaux” pour 2020 : les XP-1. Parlant des fers (les bois sont également réalisés), si la question est de savoir si ce sont des cavity back, la réponse est oui et non. Hollow body, alors? Là encore oui et non. Car il s’agit en fait d’une série combo mise à la sauce du jour. Les longs fers sont des hollow body (jusqu’au fer 7) tandis que les petits fers (8 à SW) sont des cavity back. Le mariage est surprenant mais pourquoi pas…? Surtout que les semelles des Holo ont été élargies et alourdies (tungstène) afin de créer plus de stabilité pendant le swing et de favoriser les trajectoires hautes. Les cavity back, quant à eux ne font que profiter de la “face rapide” présente sur les deux modèles. A noter que pour maximiser les performances, les XP-1 sont montés avec les shafts “maison” Vizard dans leur version carbone. Le tarif de ces (superbes) clubs: 175$/le fer aux USA pour la version acier et 200$/le fer pour le modèle carbone. Une question cependant : comment un spécialiste de l’ultra premium habitué aux séries hors de prix peut-il réaliser des clubs compliqués à mettre en oeuvre et diminuer leur coût ? Sans doute la magie du marketing Sino-Nippon…

LE GRAND TOM MET LES POUCES…

Septembre 2019

Pour bien briller et mettre en valeur les temps forts d’une carrière, rien ne vaut un bon Dauphin. Arnold Palmer à eu son Jack Nicklaus et le Golden Bear a eu son… Tom Watson. Car il ne fait nul doute, l’Histoire retiendra le leadership des années 60 à 80 dans cet ordre. Tom Watson c’est l’inventeur du Scoring System, mais c’est aussi une carrière époustouflante dont l’un des points culminants fut sa victoire contre Nicklaus à l’Open Britannique de Turnberry en 1977 et que la planète golf surnomma “le duel au soleil”. Plus près de nous, c’est encore un Open Britannique, perdu cette fois en play-off en 2009, à 59 ans! Mais avant tout, Watson est ce joueur modeste et toujours de bonne composition, au comportement exemplaire et dont on rêverait de faire son partenaire habituel. Watson a mis fin à sa carrière lors de The Open Senior cette année. Nous ne le regretterons jamais assez…    

DU TITANE AINSI QUE DU TUNGSTÈNE (ET DE L’OR?) POUR TAYLORMADE.

Septembre 2019

Fort du succès indéniable de son modèle P-790 (que nous avons adoré lors du test Avisgolf) TaylorMade part à la course vers l’ultra premium et chasse sur les terres de PXG. Le concept en est simple: une canne dont la tête est totalement en titane (donc allégée) rééquilibrée par des masses en tungstène qui permettent un placement idéal du centre de gravité, le tout assorti d’un manche acier ou carbone (le Mitsubishi MMT dont nous avons parlé dans nos colonnes le mois dernier) favorisant l’élévation de la balle. Le club est globalement oversized par rapport au modèle original et devrait faire le bonheur des seniors en recherche de puissance et de tolérance. Seul hic: son prix puisque la série, qui sera disponible au mois de Novembre, est annoncée aux alentours de 3000€ pour 7 fers.

NIPPON SHAFT NS PRO 950GH NEO : QUAND L’ACIER RÉSISTE AU CARBONE.

Septembre 2019

Le carbone a pris la place de l’acier depuis longtemps dans tous les shafts utilisés sur les drivers modernes. Et dans ceux des bois de parcours également. Tout comme pour ce qui est des hybrides… Et maintenant ils voudraient conquérir le marché des fers. Quoi de plus normal quand on connaît les qualités qu’amène leur poids plume, leur flexibilité nerveuse et leur longévité dans le temps. Mais de leur côté les manches en acier font des progrès également et ne sont pas près de laisser libre leur trône et leur sceptre gagné sur les fers grâce à leur imparable “zero torque”. Avec son modèle Néo, NS Pro propose un manche de 95 grammes dont le tip (partie basse du shaft) est plus souple et donc plus adapté aux têtes modernes des fers, favorisant l’élévation de la balle sur les long clubs. Nous ne pouvons souhaiter qu’une chose à ce nouveau modèle: qu’il rencontre le même succès que le 950GH d’origine qui s’est vendu à plus de 40 millions d’exemplaires!

NOUVEAUX PUTTERS TAYLORMADE : LA PATINE DU VINTAGE, LA TECHNOLOGIE D’AUJOURD’HUI.

Septembre 2019

Tous les deux ans, TaylorMade se fend d’une gamme pour les nostalgiques qui ne crachent pas sur la technique. Il s’agit cette fois des putters PATINA. Une gamme qui marie nickel et cuivre pour un look classique et naturellement “vieilli”. La gamme se compose de trois lames et quatre maillets dont les poids sont ajustables par l’ajout de masselottes allant de 2.5 grammes à 20 grammes. Une autre particularité: l’intégration d’un insert Pure Roll TP plus épais, en aluminium pour un son plus clair. 

Cette gamme PATINA n’a pas pour vocation de repousser les limites technologiques du putting ou de vous offrir des matériaux révolutionnaires aux sensations jamais ressenties. Son crédo est plus modestement de vous proposer des putters justes, sans surprises, mais efficaces et esthétiques. Une mission que les PATINA remplissent avec bonheur. 

Une gamme très aguichante pour un prix unitaire de 250$ aux USA.

PXG 0311 ST : LA LAME QUI CRÈVE LE PLAFOND!

Septembre 2019

PXG n’a pas fini de nous étonner. La firme aux “clubs à fitter” vient de sortir une lame, une vraie (si l’on excepte son intérieur Holo), qui possède tous les attributs de ce genre de club. La tête de club est compacte, sa semelle étroite et sa ligne supérieure, fine comme on l’aime. Sans aucun doute l’outil est dessiné pour les manieurs de balles qui pourront l’utiliser en toute confiance puisque le club est usiné de A à Z et garantit donc une planéité parfaite, ce qui justifie son coût. Car c’est là que PXG nous attend: avec un tarif unitaire de 650$ aux USA (approximativement 600€/le club), la bande à Parson garde la main sur le marché de l’ultra premium et met ses concurrents totalement dans le vent. Du coup, les Epic Flash à 325$/le club, les P-790Ti à 350$/le club ou les Titleist CNCPT à 500$/le club font figure de petits joueurs et auront probablement du mal à connaître le succès là où les PXG 0311 ST séduiront probablement les adeptes du “toujours plus”!

LE MEILLEUR UTILITY IRON 2019.

Septembre 2019

Les américains aiment les comparatifs et celui du meilleur Driving Iron de l’année draine tant de votants qu’il est clair que cette catégorie de clubs a repris sa place dans de nombreux sacs; En finale du concours, il ne restait que trois prétendants pour le titre (MIZUNO MP-20 HMB, PING G410 Crossover et TITLEIST U510) mais deux modèles ont tout de même reçu un accessit de la part des testeurs: le TaylorMade GAPR Lo et le KING COBRA UTILITY. Le vainqueur “toutes catégories” a finalement été le MIZUNO MP-20 pour sa précision ainsi que pour l’excellent feedback ressenti par les testeurs, suivi du PING G410 pour sa puissance et le peu de spin qu’il donne à la balle, et enfin le Titleist U510 pour la consistance de sa portée de balle et sa tolérance. Le prix a été décerné par MGS.

DUSTIN JOHNSON-TIGER WOODS: MÊME COMBAT!

Septembre 2019

Que se passe-t-il sur la planète golf? Après Tiger, c’est au tour de DJ de passer par la case “genou gauche” et de regarder les copains s’étriper à la télé, confortablement installé dans sa chambre d’hôpital. Épidémie imprévisible de relâchement extrême des ligaments de cette articulation? Oui et non. Car ce problème concerne 90% des joueurs pros – que ce soit pendant ou après leur carrière – pour avoir fait jouer à des millions de reprises une articulation dans un sens (rotatif) pour lequel elle n’est pas faite. Difficile dès lors de crier à l’acharnement du sort sur des joueurs que l’on aime quand on sait qu’il s’agit d’une donne admise par tous lorsqu’on choisit ce métier. Par contre, il devient difficile, suite à cette série d’interventions imprévisibles, d’ignorer Jack Nicklaus selon qui le nouveau calendrier, du fait du rapprochement des épreuves Majeures, condamnerait tout joueur blessé à rater la totalité de sa saison. Fort heureusement, DJ devrait reprendre à la fin de l’automne…

CLEVELAND MET LE TURBO SUR SES LAUNCHERS.

Septembre 2019

Ce sera probablement l’un des événements de la saison 2020. Fort du titre de meilleur Super Game Improver de l’année, la série LAUNCHER HB de CLEVELAND va passer à la vitesse supérieure. Il faut dire que le modèle d’origine (qui nous avait emballé lors de son test) avait tout pour satisfaire la gamme de joueurs pour qui il est destiné: les débutants et les joueurs à fort index. Tout était juste sur ce club (même son prix!) et on ne pouvait que lui reprocher une simplicité de conception qui ne s’accordait pas complètement avec les derniers standards technologiques. Mais ça c’était avant… Le nouveau Launcher Turbo propose un point d’équilibre plus haut sur le shaft, une cup-face à épaisseur multiple, un hosel ultraléger et une couronne en Hibore redessinée qui descend le centre de gravité de plus de 2 mm pour des performances supérieures. Le driver standard proposera des lofts de 9, 10.5 et 12 degrés tandis qu’un modèle “draw” devrait suivre avec un loft unique de 10.5 degrés. L’outil sera disponible à la vente fin Octobre pour un prix USA de 350$.

CALLAWAY MD5 : LE RETOUR DES DENTS DE LA MER (JAWS).

Septembre 2019

Il ya dix ans que la marque américaine n’avait pas utilisé ce surnom pour l’un des wedges fabriqués en collaboration avec Mac Daddy. C’est chose faite. Juste quelques semaines après la sortie des TaylorMade Big Foot, CALLAWAY frappe un grand coup avec des grooves (stries) qui auraient pu être utilisées pour débiter le requin dans le blockbuster mondial! A l’arrivée, une augmentation immédiate du spin de l’ordre de 500 tours/minute par rapport à un Mac Daddy 4 et un abaissement de l’angle de décollage de 1 degré. Deux bons points pour les joueurs recherchant des performances (et de l’effet) autour des greens. Le design des grooves est à la limite des normes USGA selon CALLAWAY et se caractérise par des mini-stries qui encadrent les profondes rainures principales. L’absorption des brins d’herbe par temps humide devrait donc optimiser le spin. Le Jaws est 

proposé avec quatre types de rebonds et se décline également au travers de trois modèles ladies. Il est monté d’origine avec un manche carbone Project X Catalyst ou un shaft acier True Temper Dynamic Gold 115.

Il sera disponible à la vente aux USA fin septembre pour 160$.