Fers PING i525

Le pur-sang (mieux) domestiqué.

Le prédécesseur de ce PING i525, le i500, était l’un des précurseurs de la technologie Hollow-body (club creux) et se caractérisait par une grande puissance, un contact très sec, et une certaine incapacité à accrocher la balle dans des lies riches ou humides. Le cahier des charges du i525 était donc écrit d’avance. En y ajoutant du polymère et des stries supplémentaires, le constructeur américain pense avoir réglé le problème et nous livre une canne magnifique qu’AVISGOLF a analysée pour vérifier l’efficacité de l’ensemble.

Note Avisgolf : 16,75/20
Gamme de joueurs : Confirmés (Index 19 à 27)

Qualité des matériaux                    2/2

Position à l’adresse                         2/2

Stabilité dans l’espace (MOI)        2/2

Shafts et grips                                  2/2

Puissance (Smash Factor)             2/2

Spin                                     1,5/2

Trajectoires de balles        2/2

Feutrage et feedback  1,25/2

Sensations                          2/4

Publicité