Publicité

Edito

Distances et R&A : Jack-a-dit… Bio ???

Fait-il lui aussi partie de la formidable communauté des Avisgolfeurs, nous ne le savons pas. Si c’est le cas, il a dû s’inscrire sous un pseudo méconnaissable, (de type “Golden Bear”…), car nous n’en avons pas trace. Mais toujours est-il que le grand Jack Nicklaus a fait une déclaration fracassante au média center, après avoir officié avec Gary Player en tant que Starter honoraire du Masters 2020. Et celle-ci répond aux questions évoquées dans nos derniers éditos.

Selon le champion légendaire, les instances que sont le R&A et l’USGA seraient sur le point de livrer les mesures proposées pour lutter contre l’accroissement des distances parcourues par la balle, au golf. Mieux encore, Jack affirme que ces mesures auraient déjà été effectives si la planète n’avait été percutée de plein fouet par la crise sanitaire (?!).

Inutile de se mentir, cette réaction soudaine n’est qu’une réponse aux dernières lubies maladroitement médiatisées de Bryson de Chambeau et autres adeptes des drivers de 48 pouces.

Tout ne tiendrait qu’en un mot : la balle. Le sextuple vainqueur du Masters indique que les législateurs sont prêts à prendre des décisions à son sujet, elle qui n’a pas évolué de ce point de vue depuis 1977 et le fameux passage de la balle “anglaise” (diam. 1,63”) à la balle “américaine” (diam. 1,68”). Mais surtout, Nicklaus annonce un “retour en arrière” de la part des décideurs, qui serait imminent. Et nous ne pouvons, avec ce mince indice, nous empêcher d’évoquer quelques possibilités.

Ce “retour en arrière” ne peut concerner le diamètre de la balle. Son diamètre était moindre, avant 1977, et cela permettait de parcourir de plus grandes distances. Il n’a pas évolué depuis. Or nous recherchons aujourd’hui exactement l’inverse. Si “retour en arrière” il y a, la proposition d’augmenter le diamètre de la balle pour diminuer sa portée n’aura pas été retenue non plus.

Si cette question du diamètre est écartée, une “avancée vers le passé” ne peut que concerner sa structure ou sa compression.

Du côté de cette dernière, il n’y a pas grand-chose à glaner. Certaines balles actuelles ont des compressions plus basses que nous n’en avons jamais connues dans l’histoire de ce sport. Et cela ne les empêche pas d’être performantes, notamment en ce qui concerne la distance. Voie sans issue.

Reste sa structure. Et là, il y a de la matière à prendre …

Cela pourrait tout d’abord concerner son enveloppe. L’uréthane ou le Surlyn pourraient être interdits pour obliger les fabricants à revenir au balata, qui est un produit naturel, issu d’un arbre, et non pas d’un agglomérat issu de la chimie. 

Nous changerions alors de filière et c’est peut-être bien là que se situe le progrès. Car celle dont je parle a un nom : il s’agit de la filière BIO ! 

Le R&A tout comme l’USGA doivent mener plusieurs combats de front et celui de la pollution liée au golf n’est pas le moindre.

L’adoption d’une balle Bio cocherait la case environnementale et répondrait au cahier des charges d’un jeu maîtrisé puisque nous devrions alors revenir au caoutchouc et à l’élastique en latex enroulé autour d’un noyau naturel. Dans ce sens, l’idée d’un retour en arrière concernant la balle aurait du sens et ferait passer – au nom de la préservation de notre planète – un pilule au goût amer : celui de la contre performance.

Que cette hypothèse soit la bonne et nous pourrons dire adieu aux joies de l’apprentissage facile. Car une fois les polymères interdits, il sera une toute autre paire de manches de parvenir à faire voler la balle comme c’est le cas aujourd’hui.

D’autres polémiques se préparent, dirait-on. Pourvu que ne s’y ajoute pas celle des insatisfaits du changement qui pourraient finalement regretter de ne pas avoir scindé les règles en deux livres : l’un pour les pros et l’autre pour les amateurs.

Car pour être honnête, des amateurs qui parcourent vraiment de trop grandes distances, nous n’en voyons pas beaucoup quand nous sommes sur le parcours.

A se demander qui peut bien se trouver derrière le mégaphone quand on exhorte les instances à s’indigner et à réagir !

Mais il ne s’agit là que d’hypothèses, bien sûr …



FdeC.

Dîtes Adieu aux 3 PUTTS !
Lecteur de pente

Vous vous placez à 1,5 m – 2 m derrière votre balle en direction du drapeau. Vous visualisez votre balle dans le trou du sloper et vous suivez la ligne de guide blanche qui vous indiquera, s’il y a une pente, la direction du Putt à réaliser(à gauche ou à droite du trou du drapeau). Car il vous sera impossible d’aligner votre œil, la balle et le trou du drapeau en cas de pente.

A la Une

21 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
La rotation du corps au backswing.

Le golf serait plus simple si nous n’avions pas à tourner le corps dans un sens puis dans l’autre pour envoyer la balle. Mais il serait moinslire la suite

21 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
DRIVERS POUR JOUEURS DÉBUTANTS : la sélection AVISGOLF 2020.

Il y a quelques années de cela, cette sélection n’aurait pas existé tant l’utilisation d’un driver semblait incompatible avec un niveau de jeu incertain. Mais la technologie estlire la suite

Actualités

METEO-GUSTA !

Si les températures attendues pour le Majeur préféré des golfeurs – le Master’s, qui se déroule la semaine prochaine – s’annoncent comparables à celles ressenties lorsqu’il se joue traditionnellement, c’est-à-dire début Avril, il n’en est pas de même des précipitations annoncées. Les prévisions actuelles, bien que précoces, laissent entrevoir orages et désespoirs avec des probabilités de pluie dépassant 50% et un parcours qui devrait être trempé lors des deux premiers tours. Une mauvaise nouvelle pour les joueurs qui passeront plus de temps sur le parcours d’Augusta, pour les frappeurs dont les drives rouleront peu, mais pas pour le public qui sera assis confortablement sur son canapé, le tournoi se jouant à huis clos.

04 novembre 2020
C’EST PAS AU VIEUX SINGE …

Une dernière étude américaine réalisée par Shot Scope, basée sur le data fourni par Arccos, montre une perte de distance de 30 yards au drive entre les joueurs de 30 ans et ceux de 60. 

Dans le même temps, cette étude met en évidence une diminution du nombre de putts pour les plus âgés sur leurs cadets. Celui-ci avoisinerait les 6 coups.

A l’arrivée, l’index ne varie finalement que peu, c’est à dire d’un seul et unique point (de plus pour les ainés).

Une étude qui se veut valorisante pour les seniors et qui devrait énerver les trentenaires, les incitant par là même à frapper encore plus fort, ce qui n’est pas forcément la meilleure solution …

Coupe WOLFRAM : AVISGOLF répond présent pour l’Association !

https://www.association-du-syndrome-de-wolfram.org/faire-un-don.html

Tests vidéos récents

14 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
Fers MIZUNO JPX 921 Hotmetal : le cavity-back à la mode nippone.

Si toute gamme s’appuie sur un modèle original, on peut dire que la JPX ne peut être mieux représentée que dans son modèle Hotmetal. Il est celui avec lequel MIZUNO a développé sa première génération de… lire la suite

14 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
DRIVERS pour MAÎTRES et EXPERTS : la sélection AVISGOLF 2020.

Puissance, précision et  régularité sont les mots qui comptent afin de choisir un driver quand votre index vous classe dans la catégorie des Maîtres ou des Experts. Chacun cherchera, cependant, le type de driver qui correspond le mieux à sa stratégie de jeu. Pour vous faire gagner du temps et pour vous éviter des tests fastidieux et parfois piégeux, AVISGOLF vous propose sa sélection des drivers qui ont marqué le marché 2020 et qui méritent l’effort du “planté de tee”. Pour ne pas se tromper, justementlire la suite

07 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
Fers MIZUNO JPX 921 TOUR : pourquoi JPX ?

Dans une gamme très pertinente jusque-là, nous avons testé pour vous le modèle TOUR de l’appellation JPX. Ce modèle à l’esthétique parfaite pour un game-improver, voudrait… lire la suite

07 novembre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
DRIVERS pour JOUEURS CONFIRMÉS : la sélection AVISGOLF 2020.

Si tous les drivers convenaient à tous les joueurs, le choix d’un driver, plutôt qu’un autre, se ferait par tirage au sort. Mais ce n’est pas le cas. Et dans une multitude de clubs vantés comme… lire la suite

31 octobre 2020, rubrique "TESTS VIDEOS"
Fers TaylorMade P-7 MC : une vocation un peu floue …

En cherchant à créer un pont entre le concept du cavity-back et celui de la lame, la marque de Carlsbad (Californie) a mis sur le marché une canne au look superbe qui veut flatter son propriétaire en lui ouvrant les portes du monde des… lire la suite

TEE VERT
A

Aux stars de tous horizons qui passent le plus de temps au golf et sont trahis par leur niveau de jeu:
Justin Timberlake index 4,3
Michael Jordan index 1,3
Alice Cooper index 5,2

TEE BLANC A

à SEAN CONNERY

Ecossais avant d’être au service de sa majesté, golfeur passionné et authentique, qui aura choisi les parcours du sud de l’Espagne ( SOTOGRANDE ) pour exprimer sa passion, et qui aura décidé à 90 ans de planter ses chaussures à clous dans les nuages pour voir s’il y a bien un parcours de golf au paradis.

 

TEE ROUGE A

à TOREY EDWARDS

Qui a renoncé à son statut de joueur professionnel pour repasser amateur et qui, depuis, a scoré deux cartes à 58, égalant ainsi la meilleure carte jamais rendue dans l’histoire du golf.

Les trucs des Trucks…

Nous pensons parfois innocemment que les clubs des golfeurs du circuit professionnel sont nos clubs, tout comme les amis de nos amis sont nos amis.

En fait, les choses sont un peu plus compliquées que cela.

…  lire la suite

Vidéos Avisgolf les plus populaires

Abonnez-vous à la newsletter
Publicité