Quand Pete Dye redessine les voies du Seigneur...

Le plus Écossais des architectes de golf Américains est décédé la semaine passée à l’âge de 94 ans, à la suite d’une longue bataille avec la maladie d’Alzheimer. Le mantra “Die for Dye” ne résonnera plus dans aucun club au monde et les comparaisons avec son concurrent de toujours, Robert Trent Jones Senior, décédé en 2000, vont pouvoir reprendre de plus belle. Qu’aura apporté cet homme à ce sport qu’il maîtrisait de bout en bout (il a participé à 2 US Amateur et à 1 US Open) ? Une forte pincée d’esprit Écossais dans un jeu qui dérivait lentement vers le credo Américain : frapper fort sur un parcours large, minimisant ainsi l’influence du petit jeu sur le score. Car Pete Dye ne faisait pas dans la verticalité… Son truc à lui c’était plutôt l’horizontalité et ces petites pentes à peine perceptibles à l’oeil, qui courent au travers des greens et avant-greens, rendant la tâche du joueur autrement ardue. Plusieurs centaines de parcours, tous dessinés par le Maître, s’égrènent sur la planète pour nous en faire le douloureux rappel.

Le vrai drame, en finalité, serait que sa vision du jeu ne se perde et que l’esprit “links” ne soit plus représenté outre-atlantique

 Les spécialistes se veulent rassurants sur le sujet, arguant que ses deux fils sont également architectes de golf et sont à même de suivre les traces de Papa.

Mais ces mêmes spécialistes ont-ils seulement joué une fois le parcours de West Cliffs, au Portugal, qui est sans doute l’une des plus belles allégories continentales au jeu écossais et qui a été sacré l’an dernier “meilleur nouveau parcours d’Europe”? Probablement pas. Car si le designer du parcours n’est autre qu’un membre de la famille Dye, il ne s’agit ni de Perry ni de Paul, ses fils, mais de Cynthia : sa nièce.

Bon sang ne saurait mentir…

FdeC.

Cette semaine à la UNE d'Avisgolf.com

17 Janvier 2020, rubrique ” Concepts techniques “

TUTORIEL : 5 points essentiels pour évaluer vos fers !

Comment savoir si un club vous concerne sans même l’essayer ? Mission impossible diront certains, et pourtant, chez AVISGOLF, nous sommes rompus à l’exercice et les centaines de vidéos que nous avons tournées nous ont amené à développer des raccourcis efficaces pour savoir si un fer mérite ou pas que vous y posiez votre grip de connaisseur. Et pour tout vous dire, 5 coups d’oeil suffisent…

LE tuto de début d’année que vous ne voulez pas manquer !

17 Janvier 2020, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

Driver CALLAWAY MAVRIK : Une clarification des gammes.

Parmi les gros fabricants qui se lancent très tôt dans la sortie des modèles 2020, suite à l’adoption du nouveau calendrier du Tour en 2019, CALLAWAY se fait remarquer en sortant dans les jours qui viennent sa nouvelle gamme, MAVRIK, en remplacement de la série ROGUE, parvenue à l’âge de la retraite. A tout Seigneur, tout honneur, c’est par le Driver que cette offensive commence. Ou les drivers devrions-nous dire, car en fait ceux-ci se comptent au nombre de 12, tous homologués. AVISGOLF a décidé de commencer ses tests par le modèle premier : le MAVRICK standard.

13 Janvier 2020, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

CALLAWAY Mack Daddy 5 JAWS : les dents de la mer.

Ils se nomment “Jaws”: “les dents de la mer”, rien que ça ! Les derniers modèles de Callaway, siglés Mack Daddy (5), sont enfin passés entre nos mains et chez Avisgolf nous avons adoré les tester dans toutes les configurations offertes par le fabricant. Superbes, dans leurs multiples finitions, ces sandwedges se contentent-t-ils de mordre dans la balle ? Vous le saurez dans cette vidéo qui nous aura permis de découvrir tout ce qui se cache dans la gueule du squale.

13 Décembre 2019, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

Hybride INESIS 500 : le cousin éloigné.

INESIS a frappé un grand coup avec sa série 500 dont les fers et le driver regorgent de qualités pour un prix défiant toute concurrence. La transition vers les bois passant par l’hybride de la gamme, nos testeurs attendaient ce test avec impatience. A l’arrivée, le lien de parenté semble moins évident que prévu. Un lointain cousinage, peut-être…

13 Décembre 2019, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

Sandwedge CLEVELAND CBX 2 : la tradition au service du Cavity-back.

Cleveland, tout le monde le sait, a dominé le marché mondial du sandwedge pendant des décennies et ce grâce à ses têtes forgées, phagocytées par les joueurs professionnels depuis les années 80. Aujourd’hui, le constructeur Californien propose la version 2 de son club chromé, le CBX 2, un cavity-back qui sacrifie la forge au bénéfice hypothétique de la facilité de jeu. Nos pros l’ont vérifié.

06 Décembre 2019, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

Driver PXG 0811 XF Gen2 : la neutralité au prix fort.

Chez Parson, on ne plaisante pas. Alors lorsqu’on promet un driver efficace, simple et puissant, à destination des joueurs de milieu de classement, il vaudrait mieux ne pas se tromper ! Il faut dire qu’à mille euros le “bazooka”, ce serait dommage de se manquer pour ce club qui dépasse le stade de “squelette à fitter”, cher à PXG, pour offrir plus de consistance à sa sortie du carton. Un test complet à ne pas rater.

06 Décembre 2019, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

SandWedges INESIS 500, 50°- 55°- 60°: un wedging dans l’air du temps.

Pour la première fois, INESIS, au travers de sa gamme 500, a étudié toutes les composantes d’une série complète et les a traitées séparément. C’est un bien dans un marché où l’excellence touche tous les clubs, quels qu’ils soient. Mais la vraie question est de savoir si la firme française a choisi de prendre le parti des nouveaux équilibrages de la mouvance 2019-2020 ou s’il a préféré rester dans un wedging à l’équilibrage plus traditionnel. La réponse dans ce test.

06 Décembre 2019, rubrique ” TESTS VIDÉOS “

SandWedge PXG “ZULU” 0311 T : Le sauvage au coeur tendre.

Son nom laisse imaginer toutes sortes de coups étranges et exotiques… Pourtant le 0311 T est un club qui se prête facilement à des exercices moins périlleux et plus classiques. Pour un tarif avoisinant les 750 euros, ce “club à fitter” peut-il vous sortir de toutes les embûches ? Peut-être. Mais une chose est sûre : il le fera avec douceur tant son toucher est pur. Un test que vous ne voudrez pas manquer, que cela plaise à votre banquier ou pas…

TEE VERT
A

A Brooks Koepka pour sa réponse à Bryson DeChambeau à propos de son manque d’abdos: “il ne m’en manque que deux pour faire un pack de six”, référence à ses victoires en Majeurs.

TEE ROUGE
A

A Haywoodgolf qui vient de produire une énième série plaquée or 24K (ep.10 microns), ce qui n’apporte rien d’un point de vue mécanique mais coûte beaucoup sur bien d’autres aspects.

ULTRA PREMIUM : le prix de la sensation !

Ces dernières années ont été marquées par l’apparition sur le marché de “bêtes de guerre” que l’on nomme clubs Ultra Premium – ou UP – et 2020 confirmera cette tendance déjà bien installée (Clubs PXG, Titleist CNCPT, Callaway Epic flash STAR, TaylorMade P-790 Ti, …). Dans les faits, ces clubs très haut de gamme représentent …  lire la suite

VIDEOS AVISGOLF LES PLUS POPULAIRES

NICOLAS COLSAERTS
DUSTIN JOHNSON
FRANCESCO MOLINARI
RORY MCILROY
SHANE LOWRY
JON RAHM
MICHELLE WIE
Abonnez-vous à la newsletter