PGA GOLF SHOW 2021 : un millésime qui pourrait bien faire école.

Il a le format d’un tournoi classique, se déroule sur quatre jours, ne compte que des professionnels, et on y parle exclusivement de golf, dans un environnement constitué de balles, de clubs et de data.

Le PGA SHOW 2021 débute ce lundi, pour la première fois dans une configuration “pandémique”, et réunit autour des 300 marques exposées tous les acteurs du monde du golf professionnel, à savoir les joueurs, les enseignants, les directeurs de clubs, les greenkeepers, les fabricants, les revendeurs et les hommes d’affaires.

Les amateurs n’y sont pas conviés. Car ici on parle business, prix de revient, perspectives, et “marché”. Et, de fait, les gros chèques circulent, que ce soit pour avoir une exclusivité, un tarif préférentiel, une remise particulière, ou simplement placer une précommande. 

Les alliances s’y font également. Elles s’y défont tout autant.

Ici, contrairement au tournoi classique évoqué plus haut, la vraie star n’est pas le joueur. C’est son club et tout le matériel qui se rapporte au jeu. Car le PGA SHOW est une vitrine, un rendez-vous obligatoire qu’aucune marque sérieuse ne voudrait manquer. Il est l’occasion de sentir l’orientation du marché et l’émergence des nouvelles technologies, tout comme il permet de voir la stratégie adoptée par les majeurs que sont CALLAWAY, PING, TITLEIST ou TaylorMade pour séduire les niches “premium” par le biais de leurs nouveaux modèles.

Alors il est vrai qu’on aime bien y aller. Il faut dire que déambuler au milieu de centaines de confrères donne instantanément un côté convivial au PGA SHOW, surtout lorsqu’on est français … Mais cette année, on ne déambule pas. On télétravaille. Car le COVID est passé par là. Pas plus de pro au PGA SHOW que de spectateurs à l’US OPEN 2020. Le plus grand marché de golf du monde s’est dématérialisé.

Bien sûr nous découvrirons les nouveautés, mais nous ne les toucherons pas. Bien sûr nous prendrons des rendez-vous mais ils auront lieu ultérieurement. Bien sûr nous conclurons des alliances ou des coopérations, mais cela ne se scellera pas par une poignée de main. 

Mais finalement pour nous Français, qu’est ce que cela change? Outre l’économie d’un voyage long courrier, la formidable organisation numérique de l’événement va nous permettre de visiter la totalité des exposants en un temps record. Elle va nous laisser profiter des fonctionnalités du net pour multiplier les contacts et créer des relations privilégiées avec des partenaires qui transforment progressivement leur politique commerciale au bénéfice d’Internet. Dans ce sens, le PGA SHOW 2021 pourrait bien être le plus mondialiste des GOLF SHOW qui ait jamais existé. Le seul regret, dans l’histoire, c’est peut-être que si la structure numérique mise en place pour le PGA SHOW se montre efficace, on se demande pourquoi elle ne fonctionnerait pas toute l’année. A n’en pas douter, cela permettrait de combler progressivement le fossé qui sépare le golf Américain de celui du vieux continent, pour le plus grand bonheur de tous. 

Mais ceci est une autre histoire …

FdeC. 

A la Une

22 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
Fers WILSON STAFF Model CB : enfin !

Lorsque le principe du cavity-back est apparu, dans les années 1960, il souffrait du manque de qualité des matériaux et de l’inconsistance des modes de production. Aujourd’hui, les systèmes de fabrication sont tellement maîtrisés qu’il en devient souvent trop efficace, se chargeant de… lire la suite

22 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
FOCUS sur les drivers CALLAWAY EPIC : interview menée par AVISGOLF.

Parmi les noms les plus évocateurs d’excellence au golf, se trouvent des appellations comme Apex (qu’ont partagé des marques comme Ben Hogan), Eye II, et, plus récemment, EPIC. Comme toujours chez CALLAWAY, la sortie de… lire la suite

22 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
Driver CALLAWAY EPIC SPEED : comme son nom l’indique…

Il y avait longtemps que l’appellation SPEED (vitesse) ne s’était pas retrouvée sur la semelle d’un driver. En dehors des clubs fabriqués par Titleist. Un peu comme si les boss du marketing avaient décidé qu’on ne pouvait plus mentir aux golfeurs ou que ces derniers étaient maintenant trop… lire la suite

Actualités

Fers 2021 TaylorMade SIM2 Max et SIM2 Max OS : une évolution sans révolution.

Nous ne nous étions pas trompés, il y a quelques semaines, en mettant en ligne des clichés volés au détour d’un aéroport Portuguais : les SIM2 sont là et ils sont venus en masse ! TaylorMade dévoile sa collection 2021, riche de drivers, de bois de parcours, d’hybrides, de driving-irons et de fers. Les infos qui nous parviennent indiquent que sur ces derniers les évolutions principales portent sur une augmentation du moment d’inertie du fait d’une meilleure répartition des masses (MOI) ainsi que sur une plus grande densité de HYBRAR, le matériau riche en polymères souples, qui accroît la douceur du contact. A l’évidence, ces modèles se situent dans la gamme des cavity-backs et des super cavity-backs, à destination des joueurs aux index élevés.

21 janvier 2021

Tests vidéos récents

16 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
Driver TITLEIST TSi2 : la performance pour (presque) tous.

A l’heure où les fabricants de clubs multiplient les modèles pour séduire les différentes catégories de joueurs, Titleist met sur le marché un produit qui voudrait faire l’unanimité. Spécialiste des clubs àlire la suite

16 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
Driver TITLEIST TSi3 : le dessin à main levée…

Toute gamme possède son fleuron et celui de Titleist se nomme TSi3. Avec son modèle ajustable, le fabricant américain nous plonge dans le monde des trajectoires courbes, avec un driver quilire la suite

12 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
100% SWING épisode 2 : Le déplacement de la tête au backswing.

“Comment ça ? De quoi parlons nous ?! Du déplacement de la tête ? Hérésie ! La tête reste fixe lors du swing et c’est ce qui le rend régulier !”. 

Si vous faites partie de ceux qui croient en ces mots, passez votre chemin … ou pas. Car la tête du joueurlire la suite

08 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
Fers CALLAWAY BB21 REVA : Au bonheur des dames.

Avec la série de fers REVA, Callaway prouve que golf féminin et performance peuvent rimer, même pour les pratiquantes à l’index modeste ou celles à vitesse réduite. C’est en tous cas ce que la marque annonce avec une gamme spécifique qui ne se contente pas de maquillerlire la suite

02 janvier 2021, rubrique "TESTS VIDEOS"
LA BALLE DE GOLF : mode d’emploi.

Quelle est la durée de vie d’une balle de golf ? Quel budget doit-on y consacrer ? La couleur de cette dernière change-t-elle ses qualités balistiques ? Autant de questions que vous devez vous poser avantlire la suite

TEE ROUGE A

à Bryson DeChambeau qui annonce que sa contre performance lors du dernier Master’s serait liée à un travail trop important de son lobe frontal, le reste de ses examens étant excellent. Le vainqueur de l’US Open 2020 a donc décidé de reposer son cerveau quelques temps, ce qui semble un objectif raisonnable …

TEE BLANC A

à Ralph Lauren qui a suspendu son sponsoring de Justin Thomas du fait de propos homophobes tenus par ce dernier lors d’un emportement sur le terrain. Les excuses immédiates du joueur sur le parcours ainsi que son auto-critique spontanée n’auront pas suffi à modifier la décision prise par le sponsor envers ce joueur si respecté par son attitude habituellement irréprochable.

TEE ROUGE A

à Angel Cabrera. Le champion argentin , vainqueur de deux tournois Majeurs (2007 et 2009) a été arrêté au Brésil (dont il va être extradé), suite à un cumul de charges telles que agression, vol, intimidation, coups et blessures. Le joueur, qui figure sur la liste rouge du FBI, est attendu dans son propre pays pour faire face à d’autres accusations.

Santé et sécurité au golf

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous demander de répondre (mentalement) à un petit questionnaire avant d’aller plus loin dans la lecture de cet article.

Pouvez-vous classer les sports suivants, par…  lire la suite

Abonnez-vous à la newsletter
Publicité