Un bon parcours, une cabane et une boîte aux lettres …

Depuis deux semaines, c’est à dire depuis que le Golf a reconquis sa liberté, les clubs de France nous présentent un visage différent, qui modifie profondément nos habitudes de joueurs, tout autant que l’utilisation qui est faite des différentes zones du club  mises à notre disposition.

Le club-house, en ces temps de précautions sanitaires, a perdu son statut de point névralgique, pour laisser plus de place au parcours qui est devenu le réceptacle exclusif de l’esprit du jeu. Le parking du club, quant à lui, est dorénavant le lieu des échanges sociaux et des commentaires sportifs.

Oublions quelques instants l’aspect économique des choses ainsi que les difficultés à venir, promises par les dégâts du coronavirus, et analysons nos nouveaux comportements. Le golf d’aujourd’hui nous impose plus d’autonomie et plus d’organisation personnelle pour préparer une partie. La routine du golfeur post COVID l’oblige à prendre en charge son alimentation sur le parcours ainsi que son hydratation. Il doit (souvent) penser également à son propre chariot, ses propres cartes de score, crayons, tees, balles, etc. 

Le golfeur 2020 est “game ready”, c’est à dire prêt à s’emparer de son driver à la seconde même où il descend de voiture.

Et finalement, cela le rend plus libre, plus organisé, plus concentré.

Alors, cette redistribution des cartes peut-elle  déboucher sur un nouveau modèle économique pour les clubs de golf sur le long terme?

Pourquoi pas ? Car tout comme cela se fait en Irlande ou en Ecosse, bien des golfeurs rêvent un jour de voir leur expérience de jeu se concentrer autour d’une cabane pour se protéger de la pluie, une boîte aux lettres pour déposer le montant de leur green-fee, et un bon parcours pour faire battre les coeurs.

Il y a peu, c’est ce que nous – Français – appelions le summum de la démocratisation du golf. 

Le COVID ne serait-il en finalité qu’un marche pied ? 

A nous d’y croire ou pas.

FdeC.

Cette semaine à la UNE d'Avisgolf.com

22 Mai 2020, rubrique « TESTS VIDEOS »

Fers Callaway MAVRIK Pro : dynamiter les mythes!

Lorsque la firme Californienne a mis sur le marché les modèles MAX et Standard du nouveau game-improver maison, le monde du golf a salué avec enthousiasme l’intelligence des choix techniques retenus, ainsi que la qualité des matériaux employés pour leur fabrication. Quand, par contre, ce même game-improver s’est vu attribué le suffixe “Pro”, et que la cible des joueurs a été annoncée, par le fabricant, entre 3 et 10 d’index, un gros doute s’est installé dans l’esprit du plus grand nombre, peu convaincus de la possibilité d’un mariage heureux entre la notion de game-improver (voire de cavity-back) et celle de haut niveau.
Les ingénieurs américains ont-ils trouvé des ressources que nous ne soupçonnons pas ou ce mariage est-il voué à se finir en divorce ? La réponse dans notre test qui ne manquera pas de vous faire vous poser nombre de questions … imprévues elles aussi.

15 Mai 2020, rubrique « TESTS VIDEOS »

Fers TaylorMade SIM Max : objectif 100 !

Aucun doute, la série SIM a pour coeur de cible une gamme de joueurs dont le but est de casser enfin les 100 – score moyen du golfeur sur la planète – ce qui correspond, rappelons-le, à un index de 28. Pour s’en convaincre, il suffit de savoir que cette série n’est pas déclinée autour d’un modèle “original” mais uniquement en version MAX et MAX OS (pour OverSize). Ce gros cavity-back parviendra-t-il à faire oublier les problèmes de torque ressentis sur les bois de la gamme ? Le pari est crucial pour la firme de Carlsbad qui sait qu’un bon fer, orienté vers cette gamme de jeu, lui garantirait une saison 2020 réussie. La réponse dans notre test.

08 Mai 2020, rubrique « Concepts Techniques« 

SMASH FACTOR :  Le juge de paix.

Il englobe tous les paramètres étudiés dans nos tutos tech et pourtant son calcul se réduit à une simple division. Lui, c’est le smash Factor, qui est de nos jours le moyen le plus sûr de connaître le potentiel de puissance d’un club. Mais son rôle ne se limite pas qu’à cela. Bien compris, il est également un moyen formidable de juger et de travailler la qualité de la prise de balle du joueur, se transformant ainsi rapidement en un coach personnel impartial et sans concessions. Une vidéo qui clôt les Tutos Tech 2020 d’Avisgolf sur la mécanique du club et que vous ne voulez rater sous aucun prétexte …

01 Mai 2020, rubrique « Concepts Techniques« 

TUTO TECH :  LE COEFFICIENT DE RESTITUTION (COR).

Depuis toujours, les golfeurs rêvent d’une donnée simple et fiable qui résumerait les qualités d’un club et qui deviendrait la norme de référence pour tous. Le COR (ou coefficient de restitution) a bien failli être celui-là, et si son règne n’aura pas été de si longue durée – le smash-factor l’a finalement surpassé -, son assimilation reste fondamentale pour comprendre les transferts d’énergie qui s’opèrent lors de la frappe de la balle. Associé directement à la notion de puissance, ce concept ne peut être complètement intégré que lorsqu’il est accolé à un autre développement technologique : celui de l’effet trampoline. Ce sont ces deux points indissociables qu’AVISGOLF a disséqués pour vous dans ce tutoriel technique essentiel.

24 Avril 2020, rubrique « Concepts Techniques« 

TUTO TECH : le Moment d’Inertie (M.O.I).

S’il est un point souvent incompris au golf, concernant la dynamique du club, il s’agit bien de celui-ci. Nous pourrions croire que c’est sa modernité qui effraie alors qu’il s’agit d’un concept ancien qui a été utilisé dans de nombreux sports au fil du temps.
Le moment d’inertie concerne la résistance de la face de club à la rotation et nous amène dans le domaine du gramme/cm², apportant un début d’explication à l’existence des Cavity Backs et à la capacité d’un club à compenser les coups décentrés. Qualité non modifiable du club, le M.O.I. (moment of inertia) est cependant l’un des points essentiels à connaître, lors d’un achat, pour optimiser ses chances de réussite lors de la frappe de la balle.

17 Avril 2020, rubrique « Concepts Techniques« 

TUTO TECH SWING-WEIGHT : une seule sensation pour treize clubs…

Le swing weight n’est pas à proprement parler une découverte récente. Cette notion date des années 1930 mais son importance est telle qu’on ne peut décrire un club de nos jours sans préciser son indice de swing weight.
Initialement prévu pour permettre de connaître le type de flexion d’un club, ce concept représente une aide fondamentale pour le joueur qui souhaite que tous ses clubs lui donnent une sensation unique de poids et d’équilibre. Lorsqu’il est bien maîtrisé, le swing-weight uniformise le type d’effort que le joueur doit fournir en passant d’un club à l’autre et lui permet de tous les jouer comme son club favori. AVISGOLF vous propose dans ce tutoriel d’en savoir plus sur cette notion et vous donne le mode d’emploi pour vérifier que vos clubs soient bien harmonisés en swing-weight, en fonction des critères que vous aurez défini.

TEE ROUGE
A

Tiger Woods et Phil Mickelson qui recommencent leur ridicule mano à mano, à 9 millions de dollars, dans un contexte qui s’en passerait bien.

TEE ROUGE
A

Nick Faldo qui préconise la diminution de la surface de frappe des drivers et l’abolition du tee pour résoudre le problème des trop grandes distances au drive. Sir Nick nous avait habitués à mieux…

LAUNCH-ANGLE : plus qu’une question de loft.

Il y a quelques années de cela (2015), un rapport réalisé par le théoricien américain Dave Tutelman a mis en évidence l’importance majeure de l’orientation de la face du club à l’impact – aussi bien verticalement que horizontalement – reléguant d’autres facteurs tels que le plan de swing ou l’angle d’attaque à des rôles subalternes dans le mouvement de golf. Ce rapport, ou plutôt ce constat, s’appuie sur…  lire la suite

VIDEOS AVISGOLF LES PLUS POPULAIRES

NICOLAS COLSAERTS
DUSTIN JOHNSON
FRANCESCO MOLINARI
RORY MCILROY
SHANE LOWRY
JON RAHM
MICHELLE WIE
Abonnez-vous à la newsletter